Les poumons

Les deux poumons, le gauche et le droit, assurent l’absorption d’oxygène et l’élimination de dioxyde de carbone. L’air pénètre par la trachée puis dans les bronches, qui se subdivisent en bronches toujours plus petites puis en bronchioles, à l’extrémité desquelles se trouvent les alvéoles. Cette structure est appelée « arbre bronchique ». Les alvéoles sont entourées de fins capillaires sanguins dont la membrane extrêmement fine absorbe l’oxygène et élimine le dioxyde de carbone.

Pathologies pouvant entraîner une transplantation

Les maladies suivantes peuvent rendre nécessaire une transplantation des poumons : la mucoviscidose (fibrose kystique), l’emphysème pulmonaire, l’hypertension artérielle pulmonaire et d’autres pathologies plus rares comme la sarcoïdose ou des intoxications par inhalation. Les patients qui ont besoin d’une transplantation des poumons ne sont plus en mesure d’accomplir les activités de la vie quotidienne et sont tributaires d’un apport artificiel d’oxygène. La transplantation peut ne concerner qu’un seul poumon mais les deux poumons sont généralement transplantés ensemble.