L’intestin grêle

La nourriture passe par l’estomac avant d’arriver dans l’intestin grêle (long de quatre à cinq mètres), puis dans le côlon (long d’un mètre cinquante). L’intestin grêle joue un rôle déterminant dans la digestion et dans l’absorption de substances nutritives. Les sucs digestifs produits par le foie et par le pancréas viennent s’ajouter au bol alimentaire et neutralisent l’acidité gastrique. Les composants des aliments sont ainsi décomposés et les glucides, les protéines, les graisses, les vitamines, les sels et les oligoéléments peuvent être absorbés par le sang. La surface de l’intestin grêle se compose à cet effet d’une multitude de plis et de bosselures. Sa surface totale est d’environ 200 mètres carrés.

Pathologies pouvant entraîner une transplantation

Dans de rares maladies congénitales ou après de grandes opérations au cours desquelles d’importantes parties de l’intestin grêle ont été enlevées, le patient peut souffrir du syndrome du grêle court qui se manifeste par une absorption insuffisante de nourriture. Une transplantation de l’intestin grêle peut alors s’avérer intéressante. La réaction immunitaire suite à une transplantation de l’intestin grêle est violente et la durée de survie d’un greffon d’intestin grêle était autrefois courte. Depuis les années 1990, des thérapies médicamenteuses permettent d’améliorer considérablement cette durée de survie. Les transplantations de l’intestin grêle sont très rarement effectuées en Suisse.