Share Mail Print

Don d’organes en Suisse : portrait

L’organisation Don d’organes en Suisse se compose de Swisstransplant, de la Fondation nationale suisse pour le don et la transplantation d’organes, et du Comité National du don d’organes (CNDO). Le CNDO est le comité directeur de l’ensemble des cinq réseaux de don d’organes qui assurent conjointement le don d’organes et de tissus dans toute la Suisse.

En tant qu’organisation Don d’organes en Suisse, et sous la direction générale nationale de Swisstransplant, les cinq réseaux de don d’organes et le CNDO appliquent les prescriptions de leurs parties prenantes et développent le don d’organes et de tissus de façon coordonnée et systématique. Avec cette structure d’organisation, les perspectives nationales ainsi que les réalités régionales sont prises en compte. Le regroupement assume la responsabilité d’une utilisation transparente et dédiée des ressources financières, tout en favorisant une collaboration incluant les domaines de spécialité impliqués.

Don d’organes en Suisse met en œuvre les prescriptions légales selon la loi sur la transplantation et s’engage pour la promotion et le développement du don d’organes.

Don d’organes en Suisse : création et objectif

L’organisation Don d’organes en Suisse a été fondée le 1er janvier 2019 par Swisstransplant, la Fondation nationale suisse pour le don et la transplantation d’organes, et le Comité National du don d’organes (CNDO) afin de préparer le don d’organes et de tissus en Suisse aux défis qui l’attendent. L’idée directrice de Don d’organes en Suisse se résume en une seule phrase : « Donner pour aider – Don d’organes en Suisse : de manière professionnelle et transparente au service des patients. »

L’objectif principal de Don d’organes en Suisse est d’offrir aux potentiels donneurs d’organes et de tissus et à leurs proches une prise en charge globale et respectueuse. La volonté du donneur potentiel est centrale et doit être respectée le mieux possible.

À long terme, Don d’organes en Suisse poursuit les objectifs suivants :

  • Le thème du don d’organes et de tissus est évident en Suisse. La population suisse est informée sur le sujet du don d’organes et de tissus. Chaque personne peut décider consciemment si elle souhaite faire un don d’organes ou de tissus, consigne cette décision et en informe ses proches.
  • Le don d’organes et de tissus fait partie des soins de fin de vie (end-of-life care). Un don d’organes et de tissus après le décès (post-mortem) fait partie intégrante des soins médicaux globaux en fin de vie.
  • Le don d’organes et de tissus met encore plus l’accent sur les exigences éthiques des patients ainsi que de leurs proches.
  • À l’échelle nationale, le don d’organes et de tissus est organisé de façon à répondre au mieux à la volonté des donneurs d’organes potentiels.
  • Chez les patients chez lesquels un organe de donneur est nécessaire, le don d’organes et de tissus permet de vivre et apporte une qualité de vie.