Share Mail Print

Un début de vie difficile qui insuffle du courage.

La première chose que l’on observe chez Maurice, c’est qu’il est plus mûr que les autres jeunes de son âge. Cela fait maintenant onze ans que ce garçon de 16 ans a bénéficié d’une transplantation du rein. S’il ne se souvient pas précisément de cette époque où il a passé énormément de temps à l’hôpital, il lui en reste un sentiment d’étrangeté et de solitude. « Mes parents ne pouvaient pas rester en permanence à l’hôpital avec moi, tout m’était inconnu », nous dit-il d’un ton pondéré.

On voit que Maurice a eu beaucoup de temps pour cogiter pendant son enfance et qu’il a dû apprendre tôt à aborder les choses avec pragmatisme et optimisme. À dire « oui » à la vie. Ce qu’il continue de faire même pendant la pandémie du coronavirus. Il sait pertinemment qu’il fait partie du groupe à risque, sans pour autant se laisser impressionner par le virus. Il lui doit juste faire un peu plus attention que les autres. « Encore maintenant, il est important de continuer à appliquer les mesures de protection », nous conseille-t-il d’une voix douce. Ce calme force le respect quand on sait que l’imprudence des autres pourrait lui être fatal. Maurice s’efforce surtout d’avoir une vie absolument normale. Et il y parvient. S’il doit renoncer à certains aliments et faire régulièrement de courtes pauses en sport lorsqu’il est à bout de forces, il sait gérer ces situations et ses proches comprennent bien les enjeux.

De son côté, il peut accepter qu’une personne soit opposée au don d’organes – mais il ne comprend pas ce choix. Il s’enquiert dans ce cas des sentiments de son interlocuteur avant de lui confier son point de vue. Avec sa sérénité habituelle, il se montre modéré dans le ton mais dur sur le fond. Maurice en est l’illustration même : un don d’organes est une décision pour la vie. Une vie qui se caractérise non seulement par une richesse matérielle, mais également spirituelle.

 

Prendre une décision pour ou contre le don d’organes, c’est prendre une décision pour la vie. Consignez votre décision dans le Registre national du don d’organes pour apporter sécurité, clarté et soulagement.

>> S’inscrire maintenant