Share Mail Print

Comme le prouve une enquête auprès des électeurs, une forte majorité est actuellement favorable à un nouveau système du don d’organes

Selon une étude mandatée par Swisstransplant, trois quarts des électeurs suisses se disent favorables à un passage au modèle de l’opposition dans le don d’organes. Les résultats de l’enquête représentative réalisée par gfs.bern ag montrent aussi que la disposition au don reste élevée en Suisse : une nette majorité des personnes interrogées seraient prêtes à faire don de leurs organes après leur mort. Les résultats signifient que l’initiative « Pour sauver des vies en favorisant le don d’organes » bénéficie d’une bonne situation de départ, ce qui est surtout vrai pour le contre-projet indirect élaboré par le Conseil fédéral.

Court rapport gfs.bern

Bonne situation de départ: taux d’ap-probation élevé et puissants arguments favorables

Schlussbericht gfs.bern (en allemand)

Initiative startet mit Vorsprung und Schwachstellen (en allemand)