Michel Stückelberger (né en 1982) a subi une greffe des poumons en 2010.

Michel est né avec la mucoviscidose et a appris très jeune à faire face aux coups du sort. En 2010, il a dû mener le combat le plus difficile de toute son existence. Il a passé trois mois en soins intensifs, dans le coma et intubé ; pendant un mois, il était tout en haut de la liste d’attente, branché à un poumon artificiel. Finalement, il a reçu un poumon cette même année.

Depuis, pour Michel, chaque jour est plus beau, plus grand et plus intense que le précédent. En 2010, il a participé aux Jeux Mondiaux des Transplantés, parcourant 2300 kilomètres à vélo en 50 jours entre Genève et Göteborg. Une de ses plus grandes réussites fut le circuit à vélo entre Genève et Nice par la légendaire Route des Grandes Alpes : 850 kilomètres, 20 cols de haute montagne et 19 500 mètres de dénivelé. Michel adore passer du temps avec sa famille. Depuis novembre 2014, ses jumeaux mettent sa vie et celle de sa partenaire sens dessus dessous.

Le grand public sous-estime l’importance du don d’organe. D’après Michel, cela doit changer. La transplantation sauve des vies : la sienne et, un jour, peut-être aussi notre vie à nous. En ayant le courage de prendre position sur ce thème sensible, nous opposons quelque chose à la mort : rien de moins que la vie !