Andre Dolezal (36), Uetikon am See (ZH)

J’ai subi une greffe du cœur en 2009.

Une visite médicale pendant mon service militaire a permis de détecter chez moi une cardiomyopathie dilatée. Il n’existe aucune thérapie pour cette maladie. Je devais donc passer deux fois par an des contrôles à l’hôpital universitaire jusqu’à ce qu’une insuffisance rénale apparaisse au bout de dix ans. J’ai donc été mis sur la liste d’attente pour une transplantation cardiaque. Après six mois d’attente, un donneur m’a permis de continuer à vivre.

Mes réussites sportives ...

J’ai participé à la traversée du lac de Zurich en 2015.

Ce qui m’attend aux Jeux Mondiaux des Transplantés ...

Passer des jours magnifiques sur un continent que je ne connais pas encore. Comme j’aime nager, je vais m’aligner au départ du 50 mètres brasse. Et en plus, j’ai envie de passer des moments intéressants avec des personnes qui ont eu la chance de bénéficier également d’un don d’organes.

Ce qui me fait plaisir dans la vie ...

La randonnée. Depuis ma transplantation, j’ai redécouvert l’univers de la montagne. J’adore passer des journées dans les Alpes ou dans les mers du Sud, même au-dessous de l’équateur.

Chacun devrait réfléchir à la thématique du don d’organes, car …

… un don d’organes peut redonner des années de vie à un jeune gravement malade et améliorer la qualité de sa vie. On devrait se réjouir que des miracles médicaux soient déjà possibles et penser aux personnes qui n’ont pas encore eu la chance de goûter à une belle vie en dehors de l’hôpital.