Emilie Dafflon (21), Matran (FR)

J’ai subi une greffe du foie en 1996.

Dès ma naissance les médecins ont diagnostiqué une atrésie des voies biliaires. Seule chance de survie, une transplantation du foie. C’est alors que je suis mise sur liste d’attente et 17 mois plus tard, un organe est arrivé pour moi. Aujourd’hui, après 18 ans de greffe, je suis en pleine forme et je pratique beaucoup de sport.

Mes réussites sportives ...

Je fais du sport depuis que je suis toute petite. J’ai participé plusieurs fois au camp TACKERS à Anzère ; il s’agit d’une semaine aux sports d’hiver pour les enfants transplantés du monde entier. Par cinq fois, j’ai pris part aux Jeux Mondiaux des Transplantés : au Canada, en Thaïlande, en Australie, en Suède et en Afrique du Sud. J’ai remporté cinq médailles en tennis et en natation.

Ce qui m’attend aux Jeux Mondiaux des Transplantés ...

... D’anciennes connaissances et de nouvelles rencontres. Je vais me donner à fond lors des épreuves de tennis, de natation et de saut en longueur. Ce faisant, je veux montrer comme le don d’organes fonctionne bien. À chaque compétition, je pense à mon donneur ou à ma donneuse.

Ce qui me fait plaisir dans la vie ...

Passer du temps avec ma famille et mes amis. Sinon, ma grande passion, c’est le tennis !

Chacun devrait réfléchir à la thématique du don d’organes, car …

… un seul donneur peut sauver la vie de plusieurs personnes. C’est grâce à ce don que je suis en vie aujourd’hui. MERCI ! De plus, il est bien plus probable que vous receviez un organe que vous en donniez un. Toute personne qui accepterait un organe devrait aussi être prête à donner les siens.