Carlo Brüngger est transplanté des reins depuis 24 ans



«
Lors des Jeux, je retrouve toujours des amis et des connaissances et c’est ce qui me fait le plus plaisir. »

 

Âge : 45 ans
Disciplines aux Jeux Mondiaux des Transplantés : cyclisme, athlétisme

À quel point est-ce important pour toi de remporter une médaille ?
J’ai déjà ramené quelques médailles par le passé. Cette année, je tiens surtout à être encore de la partie et à ressentir l’esprit des Jeux. J’ai malheureusement des problèmes de santé actuellement et je suis un peu plus limité au niveau de mes performances. Ces Jeux seront donc ma dernière participation active. Les Jeux Mondiaux des Transplantés m’ont permis de me faire de nombreux amis et de nouer une multitude de contacts. Cela va être un peu dur pour moi de ne plus faire partie du groupe.

Y a-t-il des sports que tu aimerais pratiquer mais pour lesquels c’est devenu impossible du fait de la transplantation ?
À cause de la transplantation en soi, non. Je jouais au football autrefois et j’ai même participé une ou deux fois au marathon de ski de l’Engadine. J’ai également pris part chaque année au marathon roller. J’ai subi ma seconde transplantation en 2006. Mais j’ai des douleurs dans la jambe depuis 2012. Mes performances sportives ne sont plus les mêmes depuis cette date et je ne leur accorde plus la même importance. J’ai surtout perdu de la vivacité. Mais vu tous mes antécédents, cela tient déjà du miracle que je sois encore là. C’est bien, je peux encore faire partie du groupe. Les Jeux ont toujours quelque chose de magique. Je pense donc que je continuerai à encourager l’équipe en tant que spectateur.

Ta participation aux Jeux t’a-t-elle aussi permis d’avoir moins peur de voyager ?

Les Jeux n’ont rien changé, j’adore voyager d’une manière générale. Les Jeux Mondiaux des Transplantés m’ont donné l’occasion de vivre à fond ma passion des voyages. J’ai en effet participé aux Jeux organisés au Canada, en Hongrie, en France, en Amérique, en Thaïlande, en Suède, en Finlande, en Afrique du Sud et en Argentine. Vivre ensemble ces événements est très important pour moi. Lors des Jeux, je retrouve toujours des amis et des connaissances et c’est ce qui me fait le plus plaisir. Un grand merci à Swisstransplant pour son soutien. Pendant toute cette semaine, on ressent vraiment votre respect à notre égard et c’est une attitude que nous apprécions beaucoup.