Florian L. vit depuis 26 ans avec une greffe du rein

 

«Je dois dire que je ne me sens pas  différent des autres sportifs ! Je me compare toujours à tout le monde. En principe, je n’ai pas de restrictions à respecter et je peux tout faire»


Âge: 44 ans
Disciplines aux Jeux Mondiaux des Transplantés : tennis de table, athlétisme

En tant que transplanté, te sens-tu parfois exclu ou rencontres-tu des obstacles dans ta vie quotidienne ?

Après ma transplantation, je n’ai pas pu aller à l’école pendant une longue  période. Mais je ne rencontre plus du tout d’obstacles aujourd’hui ! Mes seules contraintes, c’est de prendre mes médicaments toutes les douze heures et de devoir aller faire des contrôles à l’hôpital tous les quatre mois.

Compares-tu tes résultats à ceux des sportifs non transplantés ?

Je dois dire que je ne me sens pas différent des autres sportifs ! Je me compare toujours à tout le monde. En principe, je n’ai pas de restrictions à respecter et je peux tout faire, sauf les sports de combat, parce que mon rein n’est plus très bien protégé. Je trouve ça génial de pouvoir participer aux Jeux Mondiaux des Transplantés et de pouvoir me mesurer à d’autres. C’est une occasion unique !

Le sport jouait-il déjà un rôle important dans ta vie avant la transplantation ?

À 16 ans, j’ai dû choisir entre la musique et le sport, et j’ai opté pour la musique. Pendant longtemps, je n’ai fait aucune activité sportive. Le tennis de table m’est venu en consultant la liste des disciplines en compétition : j’ai cliqué un peu partout et je me suis dit que le tennis de table me plairait. Je me suis inscrit, et voilà ! Pour m’entraîner encore un peu avant les jeux, j’ai intégré le club de mon village. J’aime beaucoup, je vais certainement continuer à jouer.

À quel point est-ce important pour toi de remporter une médaille ?

Ça n’a aucune importance. Je me réjouis surtout de rencontrer d’autres transplantés. Évidemment, remporter une médaille serait sympa, mais ce n’est vraiment pas mon objectif principal. Je savais dès le départ que je n’aurais aucune chance en tennis de table. Et en athlétisme, je n’en ai aucune idée. Je me réjouis de voir quel est mon niveau !