Breadcrumb Navigation
Share Mail Print

Actualités

  • 14.10.2019

    Les délégués ont élu Franz Immer comme nouveau directeur du Comité lors de la séance plénière du Comité européen sur la transplantation d’organes de cette année, qui a eu lieu à Londres. La Suisse a l’honneur d’assumer cette présidence pour la première fois.

    « Ces deux prochaines années, dans ma fonction à la tête du Comité, je m’engagerai entre autres en faveur du transfert de connaissances entre organisations et experts ainsi que pour le respect et le développement de standards dans la transplantation d’organes », explique Franz Immer. Le Comité européen sur la transplantation d’organes (European Committee on Organ Transplantation, CD-P-TO) est une plate-forme centrale visant à gérer la collaboration à l’échelle européenne eu égard au don et à la transplantation d’organes. Il promeut activement la gratuité du don d’organes, la lutte contre le trafic d’organes et la mise en œuvre de normes de qualité et de sécurité dans le domaine de la transplantation d’organes. « Pour moi, c’est un grand honneur d’assumer cette responsabilité de directeur », s’est réjoui Franz Immer après son élection.

    Le directeur de Swisstransplant s’engage depuis 2014 en tant que délégué de la Suisse auprès du CD-P-TO. Il y a quatre ans, il a organisé, en collaboration avec le Comité, le « Walk against organ trafficking » (Marche contre le trafic d’organes), lançant ainsi un appel dans le cadre de l’accord du Conseil de l’Europe contre le commerce d’organes humains. Franz Immer succède à l’Espagne, qui a assuré la présidence ces deux dernières années.

    Le CD-P-TO surveille et coordonne le travail du Conseil de l’Europe dans le domaine de la transplantation d’organes, de tissus et de cellules. Le Comité se compose d’experts reconnus internationalement provenant de 46 États membres, dont des représentants d’organisations non gouvernementales.

  • 14.10.2019

    Après avoir enregistré moins de donneurs d’organes décédés au deuxième trimester, le nombre est demeuré constant à ce faible niveau au troisième trimestre: 22 donneurs DBD et 15 donneurs DCD*.
    Malgré le faible nombre de donneurs, 25% d’organes en plus ont été transplantés par rapport au deuxième trimestre, en particulier plus de reins et de poumons. Au total, 129 organes de donneurs décédés ont été transplantés au cours du troisième trimestre.

    Le nombre moyen d’organes transplantés par donneur décédé a augmenté de manière importante par rapport au taux très bas du deuxième trimestre (3.3 organes par DBD, 2.6 organes par DCD.
    Grâce au nombre plus important d’organes greffés, il y a eu une légère diminution de la liste d’attente par rapport au deuxième trimestre. Fin september 2019, un total de 1398 patients attendaient un organe.

    Download:

    Archiv:

    *DBD = donneur suite à mort cérébrale / DCD = donneur suite à mort cérébrale après arrêt cardiaque

  • 30.09.2019

    Selon une étude mandatée par Swisstransplant, trois quarts des électeurs suisses se disent favorables à un passage au modèle de l’opposition dans le don d’organes. Les résultats de l’enquête représentative réalisée par gfs.bern ag montrent aussi que la disposition au don reste élevée en Suisse : une nette majorité des personnes interrogées seraient prêtes à faire don de leurs organes après leur mort. Les résultats signifient que l’initiative « Pour sauver des vies en favorisant le don d’organes » bénéficie d’une bonne situation de départ, ce qui est surtout vrai pour le contre-projet indirect élaboré par le Conseil fédéral.

    Downloads
    Communique de presse comme PDF
    Court rapport / Schlussbericht (en allemand) / Diagrammes
    Registre National du don d’organes

    Pour les médias