Breadcrumb Navigation

Actualités

  • 13.11.2017

    L’équipe Suisse cherche pour les Jeux mondiaux d’hiver des transplantés des enfants transplantés âgés d’entre 8 et 15 ans pour faire partie du Swiss Team. Tous les enfants sont les bienvenus, skieurs et non- skieurs. Si vous connaissez un enfant greffé svp faites passer ces informations. Même si on a dépassé la date de la fermeture d’inscriptions contactez-nous quand même car la Suisse a besoin de VOUS !

    Plus d’infos dans ce petit film et sur notre site web :

    https://vimeo.com/240637238

  • 24.10.2017

    Durant le troisième trimestre de 2017, le nombre de donneurs a légèrement diminué en comparaison avec le trimestre précédent. Au total, 32 donneurs d’organes post-mortem ont été dénombrés, dont neuf donneurs en mort cérébrale après arrêt cardiaque (donneurs DCD). En comparaison aux périodes précédentes, le nombre de donneur DCD est resté élevé et inchangé. En 2017, jusqu’à la fin du 3ème trimestre, 78 DBD et 27 DCD ont été dénombrés. La moyenne d’organes transplantés par donneur post-mortem DBD s’élève à 4.0 organes*. Cette valeur a augmenté par rapport au trimestre précédent. Au total, 123 organes (dont neuf importés) ont été transplantés à des personnes figurant sur la liste d’attente. Le nombre de personnes sur la liste d’attente, en comparaison aux périodes précédentes est resté stable  à 1502.

    Download:

    Archiv:

    *DBD = donneur suite à mort cérébrale / DCD = donneur suite à mort cérébrale après arrêt cardiaque

  • 18.10.2017

    La Jeune Chambre Internationale (JCI) de la Riviera a lancé une initiative populaire en faveur du don d’organes en octobre 2017. Le but de l’initiative est de changer la loi afin que toute personne qui décède soit naturellement donneuse d'organes à moins d’avoir précisé son refus en s’inscrivant sur un registre officiel. C’est le principe du consentement présumé. Ainsi nous désirons contribuer à augmenter le nombre de donneurs potentiels afin de sauver un maximum de vies tout en respectant l’avis de chaque citoyen quant à son choix face à la question du don.

    Swisstransplant supporte l'initiative
    Au cours des années passées, Swisstransplant s’est concentré sur la mise en œuvre dans les hôpitaux des mesures définies dans le plan d’action de la Confédération et des cantons. Ici, d’importants progrès ont été réalisés. Cependant, le personnel hospitalier concerné constate que, dans plus de la moitié des cas, les proches ne connaissent pas la volonté du défunt en matière de don d’organes et de tissus. Il en résulte un taux de refus de plus de 60 pour cent lors des entretiens. Prendre une décision allant dans le sens du défunt à sa place dans un moment aussi douloureux est très difficile pour les proches et le personnel hospitalier, et c’est la principale raison du taux élevé de refus. Cela explique que, en cas de doute, le don d’organes soit refusé, au risque de ne pas respecter la volonté du défunt. Or, face à une question d’une telle importance, celle-ci devrait avoir priorité absolue, et la documentation ainsi que la réalisation de la volonté du défunt devraient être garanties de la meilleure façon possible. Le conseil de fondation tout comme les spécialistes des domaines du don d’organes et de la transplantation d’organes soutiennent cette initiative.

    Plus d'informations: