Conditions pour le don de tissus

Comme pour le don d’organes, le décès d’un donneur doit être prouvé au-delà de tout doute raisonnable. Les conditions pour le don de tissus post-mortem, qui correspondent à celles des donneurs d’organes, peuvent être consultées ici. En outre, le consentement du défunt ou le consentement des plus proches de la personne décédée est nécessaire pour le don de tissu. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici. Les tissus étant peu irrigués, un don est possible jusqu’à 48 heures après l’arrêt cardio-circulatoire. Cependant, il est important de noter que la dépouille doit être refroidi jusqu’au prélèvement.

Les tissus des donneurs ne sont pas transplantés immédiatement après le prélèvement. Ils sont d’abord traités, conservés et stockés dans la banque de tissus jusqu’à ce qu’ils soient attribués, puis transplantés. Il n’y a pas de liste d’attente gérée de manière centralisée par Swisstransplant. Toutefois, comme pour le don d’organes, la sélection repose sur des critères tels que l’urgence, les chances de réussite et la disponibilité du tissu. Des informations complémentaires peuvent être obtenues dans notre article du magazine.